Raid Landais 2015

20151003_084525

Compte rendu de DAVID… Le PREZZZ !

Une nouvelle aventure en terre landaise, pour un parcours plus rapide mais néanmoins exigent sur une journée, nous attend en ce beau weekend d’octobre. Les Landes … ses poulets, ses haricots au jus, ses œufs aux lait, son pain d’épice, ses massages, sa côte sauvage, ses forêts, sa nature, ses rivières sinueuses, ses pistes cyclables et sa belle plage de Cap de l’homy point de départ du raid : deux équipes nous …et Ben(le jeune qui monte !) Cédric( l’homme aux chaussures qui brillent) Eric(le sanglier rieur)et Johan(belles cuisses) pour représenter les princes noirs pour un magnifique départ sur la plage. Clem et Ju sont affutés comme jamais, Fabulous Fab comme d’hab zen mais avec le petit canif entre les dents, me mettent un peu la pression car depuis 15 jours je me gave d’anti- inflammatoires pour faire disparaitre une énorme sciatique qui me fait terriblement souffrir !!!La journée va être longue vu la quantité d’épreuves et la difficulté des enchaînements. ..

20151003_101032

Sous un ciel apocalyptique mais tropical nous prenons une bonne douche sur cette première section qui nous amène à St Girons plage où nous attend notre assistance de choc pour la récup des VTT ! Que d’excitation sur cet enchaînement car toutes les équipes sont présentes et la bonne option fera à coup sûr la différence !!Notre Clem si colle et prend les commandes je me traine derrière en suivant à distance et je souffre en silence que c’est dur de suivre deux fusées avec leur princesse pour un petit vieux comme moi ; à pied je ressemble à John Waine et sur mon VTT à ET !!J’en chie ! Mais les encouragements de Fab me remontent petit à petit le moral. Les options prises par notre orienteur s’avèrent être les bonnes car le parcours proposé en orientation n’est pas simple et les cartes datent de la seconde guerre mondiale !pare-feu, forets, dunes, bruyères… puis nous arrivons à la transition du roller, et comme d’hab à la vitesse de l’éclair on enfile nos chaussures roulantes pour défier le bitume.

20151003_121125

Je grimpe sur le sac à dos de Ju et Fab en fait de même avec Clem, encore une fois nos deux stratosphériques bonshommes nous propulsent vers la victoire en un temps record sur cette section rendue roulante par un très beau revêtement bitumineux. Mais, car y’a toujours un Mais, Fabienne par envie d’en finir trop rapidement chute à 100m de l’aire d’arrivée et nous fait une grosse gamelle, les coudes, les genoux, la tête, et le moral en prennent un coup !

Mais c’est une battante, Xéna la guerrière, un moral de fer sans rien dire qui enchaîne le départ en canoë et nous bouste pour se surpasser encore plus …Surtout moi qui trouve une foi n’est pas coutume le parcours de canoë difficile car ne pouvant rien faire avec mon dos je suis obligé de faire un simulacre de gondolier vénitien pour pouvoir faire avancer ce foutu rafiot ! (un peu dans le style du gondolier Schneider !! pour ceux qui savent !!)

20151003_135003

 

Un bike and run qui tourne au cauchemar car j’ai de plus en plus mal et ne pouvant apporter grand-chose à mon équipe cela me pique un peu à chaque changement (peu nombreux car je suis sur le vtt très souvent !) mais ils sont gaillards mes 3 acolytes et je me dois de bien faire pour eux car avec eux je sens que de belles choses peuvent se concrétiser si nous avançons de la sorte. L’assistance vient à notre rencontre et délivrance la fin est proche une dernière épreuve et je sais que ça va le faire nous sommes devant ! Y a plus qu’à ! Clem en grande forme prend la carte et Ju enchaîne les pointages de balises, nous suivons avec Fabienne en slalomant dans les ruelles de Castets pour en terminer sur la dernière balise où nous voyons juste derrière nous, arriver nos princes noirs qui reviennent, et dans leurs musettes, l’équipe mixte en deuxième position !!! Moment de frayeur pour nous car il va falloir la jouer fine pour se sortir de ce maquis de fougères pour rallier l’arrivée en première position..Nos deux renards trouvent la balise et zou un rush final nous conduit vers une belle victoire !!!!

Merci à toi Clem d’être aussi fort, Merci à toi Ju d’être aussi fort, Merci à toi Fab d’être aussi forte, avec vous l’envie d’être meilleur et plus présente que jamais je vous aime.

PS : que dire de l’assistance …rien, juste parfait !!!

A très vite…

20151003_183604

Compte-rendu de CEDRIC… Le ROOKIE OF THE YEAR !

Après une année de sommeil, c’en était reparti pour une nouvelle édition du RAID LANDAIS 2015. 2 équipes des princes noirs se sont alignées pour cette formule d’une journée. (1 mixte : Fabienne, Julien , David et Clément, 1 garçon : Ben, Johan, Eric , et Cédric B.)

Contre toute attente, c’est bien sous le soleil landais que le départ sera donné sur la plage cap de l’Homy. 10 km de costrunning qui allait nous amener jusqu’à Vielle-Saint –Girons. Un joli arc en ciel aura su nous faire positiver la seule averse de la journée.

Cette longue épreuve spécifique aura déjà creuser les écarts entre les 90 équipes inscrites. Mais pas pour les 2 équipes des princes noirs qui rentreront dans le parc à vélo quasiment en même temps !

A peine le temps de manger 1 barre que s’en était déjà parti pour 22 km de VTT orientation, les 2 équipes des princes prendront les cartes en même temps le temps de faire 2 choix différents pour aller chercher la 1ère balise. Le choix de l’oncle Ben, à travers les accès pompiers semblera plus pertinent ! En partant pour la 2nde balise nous croiserons à belle allure l’autre équipe noir et jaune chercher leur 1ère balise !!

Le VTT orientation passera très vite Au final le parcours sera assez roulant, et une excellente lecture de carte de notre leader nous permettra de chausser les rollers dans les 1ères équipes. Au fait y’a du monde devant ??

C’est parti pour 12 km de roller sur piste cyclable. Par chance le soleil ne nous quittera plus de la journée ! C’est chiant le roller sous la pluie !! Après au moins 400m de piste, Johan nous annoncera qu’une belle crampe lui chatouillait le quadri. Après quelques étirements et une pastille magique anti crampe, Johan sera touché non pas par la grâce mais par des crampes aux 2 jambes ! C’est le moment d’élaborer une stratégie ; pas question de gâcher notre bon début de Raid. Eric est né sur des rollers, c’est sa fille qui le lui à dit ! Du coup Ben prendra le rôle du chien de traîneau pour Johan et moi je m’occuperai de le pousser et maintenir. Nous voilà parti pour 12 km de « corollerage » ! J’entendais bien les quadri de Johan siffler, c’était le signal pour quelques étirements. Eric quand à lui jouait au lièvre et à la tortue avec nous!

Au bout de la dernière ligne droite des pistes cyclables des Landes on apercevra Michel notre Jeune Organisateur Retraité, qui pour optimiser à fond les temps de transition nous aura préparé nos 4 paires de basket pour enchaîner l’épreuve du canoé. Merci Michel.

Nous avions décidé avant le départ quels seraient les binômes pour les embarcations. Ben et Nuts ensemble, puis Eric et Jo. la rivière est jolie, et nous prendrons le temps de l’admirer! Eric et Jo sembleront vouloir embrasser de temps à autres les berges du jolie cours d’eau que nous descendrons! David, un petit stage canoë pour l’assoc, ça peut s’envisager??? Si peu d’équipes nous doubleront durant la descente, notre marge s’est vu s’amenuiser. Que cela ne tienne, nous remonterons sur les VTT pour les 18 km de run and bike toujours bien dans la course.

Les 6 premiers kilomètres passeront assez rapidement, l’allure est très correcte. Nous suivrons les conseils de Ju pour cette épreuve. les relais entre Eric et moi seront assez brefs, alors que ceux entre Ben et Jo seront un peu plus long en CAP pour Ben. Les crampes ne lâcheront pas Jo de la course. Pour couronner le tout une crevaison à 6 kilomètres de la fin, combinée avec un choix collectif d’itinéraire qui s’avérera peu pertinent sur le terrain, et une petite baisse de régime pour moi à partir du 11ème kilomètres nous feront rentrer dans le dernier parc à vélo avec 5 minutes de retard par rapport à l’autre équipe des PN.

Pour les 6 kilos de CO urbaine, Johan aura récupéré ses jambes, Ben ne les aura jamais perdues, Eric est le métronome, par contre ma jambe commencera à tirer sévère. Je lâcherais le doigt aux copains.

CO Urbaine Castets

Comme depuis le début du Raid, Ben orientera excellemment bien. Nous tenterons de le suivre de notre mieux. A la 14éme balise nous apercevrons en haut de la côte des maillots jaune et noir! Cela nous motivera mutuellement, ceci d’autant plus que juste derrière nous revenait très fort la deuxième équipe mixte de l’épreuve. petit coup de stress Clément?? Nous validerons l’avant dernière balise ensemble. Fabienne, Ju, David et Clément choisiront le gauche droite gauche pour joindre l’arrivée, nous choisirons le tout droit puis le gauche pour tenter de les devancer. Les jambes tirent, mais ça sent la fin.

Au final, après 7H13 minutes d’effort, l’équipe de Fabienne franchira la ligne 15 secondes devant avec le titre de 1ère équipe mixte. Nous serons quand à nous classés 4ème équipes de 4 garçons, ce n’est pas le classement scratch je vous dit!! Ben quand à lui fera un podium individuel, il arrivera 2 ème au tirage au sort, et gagnera un joli sac que David voudra échanger contre la jolie veste qu’il venait de gagner en tant que premier mixte!

Se congratuler sur la ligne d’arrivée tous ensemble sera un moment très sympa, le tout agrémenté par un soleil radieux de fin de journée.

Bref, une bien belle journée pleine de sable, d’eau salée, de foret et de bonne humeur.

Merci les copains!

Raid des deux domaines 2015 Bis

Une autre équipe de Princes noirs était présente sur le raid des deux domaines !!!
Patrick, Sophie, James et Stéphane ont fait une belle course et terminent à une très belle 10ème place. BRAVO !

21259977833_f87997feb2_c
Pour illustrer tout ça rien de tel qu’un roman photo 🙂

21258406644_96627b99db 21259951663_a1d90f6ebe
21260050963_d095a4d53e_c 21693225668_7a2a56ee60_c 21868993312_116cf5e16f 21869135062_098241050e_c 21881104415_133d3b28fc_c

Raid des deux domaines 2015

Titre : PRINCES MAIS PAS ARCHERS

 

Vendredi soir : matossage de la voiture, réparage de la roue d’Ellen déjà crevée avant même le raid et arrivée sur Hostens pour vérif matos, pose des VTT, repas avec les autres princes et attente du briefing course à 22h. Entre temps petit chambrage des naka naka sur facebook pour leur mettre un peu la pression et espérer une défaillance collective des zèbres du bassin.

Raid2D

L’équipe est sur entraînée: et on aligne le même quatuor pour cette 3ème édition du raid des 2 domaines (notez qu’on a déjà tutoyé le podium et qu’on vient pas pour enfiler des perles: 3ème en 2013 et 4ème en 2014). Comme l’on ne s’est pas du tout entraîné à 4 cette fois ci on se dit que ça va marcher grave pour nous…Clem est tendu du mollet depuis 2 mois et Ellen s’est contracturée le soléaire mercredi en voulant sûrement mettre toutes les chances de son côté et éviter de se faire tracter (encore une fois…;)

 

Bref : on arrive avec l’expérience et l’envie de se retrouver encore sur ce format long : 170 kil avec les options (que l’on peut faire en solo  pour reposer l’équipe).
Dodo vers minuit après avoir enlever le virus du portable d’Ellen….no comment

 

Réveil à 4h du mat et départ du bus à 5 h pour rejoindre Blasimon lieu du départ de la course. Seb de Culture Sud nous ramène son plus beau haut à bas résille au fond du bus et pense peut être que l’on part pour un after  au fin fond de l’entre 2 mers. Ca chambre un peu mais surtout ça dort pour gagner des forces pour la suite.

 

7h top départ : Co option d’entrée dans blasimon que l’on fait entièrement avec Cédric pour économiser nos 2 tendus des molettos…

Raid2D

On sort bien et c’est parti pour les 40 bornes de vtt. Comme d’hab on se partage les cartes entre Clem Cédric et moi, pendant qu’Ellen nous suce la roue….regroupage des favoris en tête de course : les landais, les naka nakas (2 équipes), les pompiers du sdis (wilfried de chez estuR), les 2 équipes princes, culture sud, Raba: bref de quoi se tirer la bourre pendant une paire d’heures. Petite spéléo pour Ellen et ça continue. Les nakas ont vissé d’entrée et par expérience on s’accroche pas pour pas exploser : la journée est longue et le zèbre est fourbe (il veut faire péter tout le monde pour gérer ensuite). 1er choix d’orientation et paf on recolle de suite Wil et son équipe. Je pars sur l’option VTT pour économiser mes part’ners!!! Clem m’annonce la tête de course à 5 min à la fin de l’option : tout roule. A eux de partir sur la 2ème option VTT, je me repose avec Ellen et on discute avec les autres copains. Passage des 1ers (les nakas déjà!) et on a toujours 5 min de retard.

 

Trail de 9 kil : j’oriente et c’est l’heure de vérité : si ça passe pour Ellen et Clem là, c’est gagné pour la journée. Les mollets sont tendus mais ça a l’air de tenir, je soulage Clem et Cédric avec la laisse pendant qu’Ellen court à côté de nous. Rien de difficile en orientation pour rejoindre la co option dans Saint Macaire : Cédric s’y colle et fais un trou sur Wilfried. On est 4ème pour le moment avec 2 équipes nakas et les landais à 5 et 7 min.

Raid2D

Canoë sur la Garonne: 9km : le trou est fait derrière et on reprend 2 petites minutes à l’arrivée.

Raid2D

VTT: 22 km : mm topo : 3 orienteurs et Ellen qui suce encore la roue. C’est joli le long du Ciron et Clem ne se trompe pas sur les changements de rive . Perfect mec!! A l’option Clem et Cédric s’y recollent, je vais prendre les temps de passage. Les nakas sont séparés cette fois et on se rapproche de la 3ème place à 2 min des landais (tête de course à 20 min).

Raid2D

Roller 9 km : je pars d’entrée pour aller faire l’option seul pendant que mes loulous patinent tranquillous (j’ai loupé la gamelle de Cédric fais chier!!)  pour rejoindre Uzeste. Je croise pas les landais sur l’option et ça m’étonne.

Raid2D Raid2D

Trail : 10 km : ça tire mais on avance bien, Clem est dans la carte et oriente au cordeau. On commence à être touché, l’option arrive. Ellen est la plus fraîche de nous, on hésite à la laisser partir sur l’option pour se reposer un peu mais l’orientation est pas simple. On s’y colle tant pis avec Clem qui trouve la balise: 25 min l’aller retour et là je commence vraiment à plus avancer. On croise Wil puis les landais sur notre retour de l’option. On est donc 3ème après près de 9h de course. Ellen me tracte et Cédric fait de mm avec Clem pour cette fin de trail qui nous mène au départ canoë. Juste avant l’arrivée du trail Wil et son équipe nous reprennent.

Raid2D

Tir à l’arc: 8 flèches, 3 cibles et un put…. d’arc: 15 min par cible touchée. Je récupère et envoie toutes mes ondes positives à Cédric qui s’élance : 0 sur 5, aie aie aie, je prends l’arc pour essayer de faire mieux mais rien n’y fait: ce tir à l’arc flu flu nous plombe!! Ludo et Wil font 2/8 et gagnent ainsi 30 min de bonus.

DCIM100GOPRO

Enervés une minute puis tout de suite reconcentrés et remobilisés on repart  et on prend les canoës pour 8km sur le Ciron . Il reste 3 spéciales encore et il est hors de question de perdre notre 4ème place : on sait que le podium est maintenant perdu (à moins que Wil et son équipe est une grosse défaillance ou un pb technique: ce que l’on ne leur souhaite pas bien sûr);  on a bien essayé de leur faire tomber un arbre sur leurs canoës mais ils sont toujours derrière nous. Clem entame une discussion philosophique avec Ellen qui en a marre de ramer.

 

CO mémo très rapide pour Cédric et on lâche tout sur le dernier roller de 8 bornes et on  prend quelques minutes d’avance.

 

Vtt 16 km : pour finir sur la piste cyclable qui nous ramène à Hostens : chacun prend ses relais : Ellen s’y colle aussi et on franchit la ligne 3ème après 12h de bataille. Wil, Ludo, Audrey et Luc arrivent 1 minute derrière nous et bien entendu prennent cette 3ème place bien méritée.

Raid2D

Rangement du matos, douche, serrage de mains et félicitations aux nakas nakas pour leur belles 1ères et 2èmes places. 2 bières en attendant nos autres princes qui en terminent après 13h50 d’efforts et une belle 10ème place.

 

On sauve notre 4ème place pour 2 minutes : on profite bien du moment en félicitant  notre princesse Ellen qui a été ENORME encore sur ce raid.

 

C’était une belle bataille pour la 3ème place tout au long de la journée et un grand bravo aux équipes pour l’ambiance tout au long de la course : respect et adversité c’est ça qu’on aime. Et un grand merci au CG pour l’investissement sur ce raid….

 

Julien, qui part prendre des cours avec Sébastien Flûte…

 

ps : pour l’anecdote nous voulions manger un repas bio chez Ellen pour finir notre journée mais résultat elle nous a poussés au mac do de Créon …et on finit la journée en voyant les anglais se faire taper …trop bon!!!

CREDIT PHOTO :  Département de la Gironde/Aurélien Marquot

 

Entrainement VTT

A l’approche des échéances collectives du raid des deux domaines et du raid Landais les Princes Noirs se retrouvent régulièrement pour s’entrainer ensemble. Ainsi, nous étions neuf à rouler ce dimanche matin.

IMG_0272Sous un soleil magnifique et une légère brume, nous avons vadrouillé autour de notre fief de Camarsac en alternant sentiers et routes.

Sortie VTT

 

Eco trail aventure 2015

Eco trail aventure : 1 équipe de princesses et 1 solo . Sophie, Fabienne, Ellen et Maryclair ont réalisé l’éco trail aventure 55 km entre Cenon et Saint Sulpice en relais pendant que Jako faisait la totalité du parcours en solo.

sept 15 010

Une super journée sur nos terres princières.

Sophie a ouvert le bal avec un relais de Cenon à Floirac en 57min, partie sur des bases rapides;

IMG_2369

Fabienne a maintenu le cap de Floirac à Bonnetan avec un relais en 1h19.
sept 15 004

Ellen a enchaîné avec une petite boulette qui lui fait perdre quelques minutes (1h30)

sept 15 005

Maryclair termine rapidement le dernier relais en 1h16. Bravo les filles !

sept 15 011

 

Bravo Jako pour la 3ème place du classement des spéciales: vive la sarbacane, la logique, l’éolienne, le lavoir ….sept 15 008

sept 15 013
Les filles elles ont privilégié la course à pied et se sont bien régalées sur le parcours….

Raid Val d’Aran 2015

LE RAID ARAN, UNE AVENTURE HUMAINE AVANT TOUT…..

Le non-stop en raid , c’est ce dont on rêvait depuis quelques années. et vlatipa qu’une manche s’ouvre à seulement 4 heures de Bordo , en Espagne plus précisément et pour couronner le tout un raid typé montagne. Bingo ! C’est parti pour nous : constitution de l’équipe, budget et tout le reste (ça, et bien ça prend au moins 6 mois de ta vie : tu penses, bouffes, rêves val d’Aran)

Faut s’entraîner, en plus les copains font partie de l’aventure avec une autre équipe (Clem, Cédric et Nico+ Marie…).

Bref après 6 mois intenses où on a perdu 2 fois notre féminine (bye bye Sandrine !!!et Cess du Team XTTR 63 avec qui on avait bien préparé la course mais qui se fracasse la cheville 1 mois avant le départ ; bonne convalescence CESS et à bientôt sur un raid avec toi) nous partons donc avec Seb et Julien du team GC et une féminine Belge ou plutôt Liégeoise Stef et un assistant de choc : Luc.

IMG_0126

Arrivés sur place, le ton est donné : ça sent le raid pas très organisé : vérif matos dérisoire(pourtant on s’engage dans un 75h non-stop), test corde ridicule (tant mieux car j’en mène pas large dans ce type d’activités….) et alors un briefing d’anthologie avec du franglais traduit par bing de google doc version 04.net : putain ! On n’y comprend rien : je suis le brief avec seb pendant que stef et ju comptent les cartes. Luc se démène avec le road book assistant. Ca commence bien il nous manque 2 cartes sur le raid…s’en suit 2 heures de traçage où on trace les sections 1 à 9 (il y en a 16)

Dodo (enfin ce qu’il reste de la nuit : pour moi 2 heures de sommeil seront largement suffisantes : j’arrive jamais à dormir ces putains de veille de course grrrrrr !!!!)

ap photo 038

Top départ jeudi matin 9h de Salardu pour une petite CO urbaine qui étire le peloton. Puis vient la section VTT TREK où de suite je me mets en sécurité : mes 3 compères sont devant et je gère la montée en VTT (un petit coup de laisse de Seb, ça fait toujours du bien). J’ai une grosse appréhension et je sais que les premières heures sont toujours difficiles pour moi. Attendons que l’orage passe….pas de souci sur cette section avec un bon dernier vtt en balcon sur un petit single où le vide est pas loin du tout….

ap photo 043

On file sur la section 3 : via ferrata et trek.

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

Le gros morceau pour moi : se balancer dans une paroi de 300m avec un bout de longe : pas trop mon truc ça ! Mais en fait ça passe bien. On part sur les optionnelles du trek et là le chantier commence. Notre miss liégeoise oriente au cordeau et on grimpe des trucs dré dans le pentu !!! Ca pique sévère et en haut de l’optionnelle 2 on fait un stop : les garçons sont explosés et Stef, elle, est rayonnante (l’expérience sûrement). On croise les princes. Seb ressent les effets de la montagne et surtout de la désyhdratation : grosse galère pour lui pendant 3 h mais il sert les dents et avance qd mm. On décide de dormir 30 min par terre sur le chemin. Ça repart tant bien que mal : on finit cette section par la montée dans du chachis : 2km de montée 600D+ et on y passe 3h à trouver une putain de sente (que l’on trouvera jamais d’ailleurs tellement les arbres sont défoncés devant nous) Arrivée à 6h00 du mat au lieu de minuit mais au moins on a toutes les balises obligatoires plus quelques optionnelles en plus .

ap photo 082

Vtt qui suit : profil descendant avec les 20 derniers kilos sur la route : j’en profite pour m’endormir sur mon VTT pendant que Ju me réveille en me secouant le sac : ça dure bien 1 h cette connerie mais faut avancer….

ap photo 046

Trek pour rejoindre le raft : 30 bornes à se taper : l’équipe est efficace : on marche fort profite du paysage , on s’embarque un cleb’s pendant 20 bornes (on se prend pour les suédois lors du dernier championnat du monde….) la fin est longue et le soleil accablant mais on touche le but. On a loupé le barrage horaire de 2 heures mais on a pris toutes les obligatoires sur l’étape 1 : contrat rempli. On se requinque au bord du rio : traçage de carte et repos à l’ombre puis transfert jusqu’au départ trek bivouac. On reprend la course à cet endroit pour un trek de 25 bornes avec 4 h de stop obligatoire au milieu. En bonne Liégeoise Stef nous conseille d’embarquer 2 binouses dans le sac : ça peut servir pour trouver le sommeil…Bivouac de 2 à 6 h du mat et c’est reparti pour la fin du trek. Passage à 2750 m beaucoup plus simple que la veille. On discute en trottinant dans la descente.

ap photo 076

On repart pour une section de 35 bornes de VTT : un peu technique mais notre Stéphanie nous ouvre la voie et ben ça passe partout à fond les ballons. Cool !!

ap photo 096

Kayak trek escalade : on met 6h pour faire la section avec pour moi la plus belle section du raid, un kayak magnifique sur un grand lac où on se tape des allers retours pour faire les balises dans l’ordre. Au milieu une petite escalade où Edlinger n’a qu’à bien se tenir tellement je passe à l’aise ce 5A en m’accrochant à tout ce qui existe de naturel….(arbres ronces pierres : une technique très bordelaise de la grimpe diront mes partenaires….no comment !!)

DCIM100GOPRO

On repart vers 20 h pour la dernière nuit déjà (putain ça passe trop vite mais c’est trop bon !!!) un gros VTT de 47 kil : on roule super bien, l’orientation de notre miss Belgique est tip top. Bon on crève 2 fois mais ça repart vite, il fait bon, les odeurs sont bien présentes (naturelles et humaines aussi). On tente de déstabiliser notre fille tellement elle nous impressionne depuis le début. En fait on aimerait juste qu’elle fasse une petite erreur d’orientation pour nous montrer qu’elle est humaine. L’équipe est rayonnante, on avance vite, on prend du plaisir l’ambiance est top. On finit cette grosse section avec un mémorable portage mais en validant encore toutes les balises et dans un temps de 7 h 15 soit le temps prévu pour la section.

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

Arrivés au refuge l’orga (enfin la fille qui dort dans sa clio) nous indique que la course est stoppée jusqu’à 6 heures, on ne peut pas partir sur le trek montagne, on doit descendre à Vielha pour reprendre la course avec l’avant dernière section : 50 kil de VTT avec du paddle et du trek. On s’exécute un peu étonnés de ce changement encore du règlement mais après tout c’est l’orga qui décide. Les copains qui arriveront 2 heures après nous, eux, auront droit au trek montagne mais pas au 50 kil de VTT paddle trek. Va savoir….

ap photo 057

Avant dernière section donc, on se tape un col pour aller faire le paddle, on en profite avec Stef et Ju pendant que Seb se prend pour Pantani dans la montée et nous largue…petit paddle sur un petit lac pour marquer des petits points. Puis redescente jusqu’ au départ de la dernière section. Dans la descente VTT, les larmes montent : on arrive au bout, c’est cool. Sentiment étrange de joie et tristesse car tout se termine…on profite de notre dernier ravito avec luc qui a été énorme sur tout le raid.

ap photo 090

C’est parti pour le dernier trek avec une tyro et on file en marchant vers l’arche d’arrivée perdue au fin fond du village de Lez alors que la place centrale était pleine…..

IMG_0121

On franchit la ligne heureux. Beaucoup d’émotions nous traversent : c’est tout juste énorme ce qui vient de se passer : 75 heures en pleine nature avec des moments qui restent forcément réservés à l’équipe. Qd on y repense les jours suivants on a les larmes qui reviennent, ou les sourires qui apparaissent.

S’en suit le moment tant attendu : on dézingue Diez cervesas direct puis 10 de +. On arrive au repas de clôture encore habillés en raideurs pouilleux, pas lavés.

IMG_0123

On rentre ranger le matos au camping, les copains partent mais nous on reste une nuit de plus avec l’équipe au complet pour savourer cette aventure. On se reconnecte avec la famille et les amis on regarde tous les messages de fous que l’on a reçus pendant toute cette course. Merci merci merci

Une soirée à la Liégeoise où on profite de la bière locale, on claque un gros resto et on s’endort la tête dans les étoiles, une dernière fois….

Cette aventure était tout simplement énorme !!!!Merci Stef d’être venue avec nous, ton expérience nous a plus qu’aidée.

Merci Lucho pour ton boulot à l’assistance : tu mérites bien que l’on t’accompagne sur ton prochain raid toi !!!

Merci Seb et Ju

Merci Christophe, pour ton soutien tout au long de l’aventure…

Merci la tribu pour le soutien avant pendant et après….

Julien , TEAM SEPPA TRAID.FR

 

 

Raid PPA 2015

Voici le CR de Millan, membre de Raid Life en région Parisienne.
Merci pour ce récit de course exhaustif !!!

1610925_10153853629849966_6063420083839592692_nAVANT le raid :
L’équipe (Princes Noirs Life) est constituée de Ben, Seb et moi.
Environ 2 semaines avant le départ, Ben m’annonce que Seb est forfait 😮 (blessure au genou, bon rétablissement 😉 à lui).
Un de ses potes (Cédric) est partant !
Mon trajet jusqu’à Bordeaux se passe très bien (TGV en 1ère classe car billets prem’s) avec même de la place pour mon vtt à côté de moi.
Très content d’y retrouver Ben.
Je fais la connaissance de Cédric :coucou: :yeah et on part.
On se marre bien dans la caisse et Cédric roupille :dodo à son tour.
Arrivée au retrait des dossards nickel :top: . On a pas le temps de faire le prologue VTT (boucle technique sur une bosse) mais on le fera le lendemain.
Arrivée au camping, on s’installe et retrouve l’autre équipe Princes Noirs Génération 60 pour manger avec eux. Ils sont en camping :yeah car et on profite de leur lumière, de leur table et chaises.
Stéphane s’est collé au prologue. 2’44 pour lui. Le premier étant en 2’18, cela semble très correct.
On affine la stratégie : ne pas prendre trop de balise optionnelle car elles sont très coûteuses en énérgie :crazy: .
:dodo

DSCN7035

J1 :
Je pars faire le prologue. C’est mouillé et je pense que cela ne m’est pas favorable. Je me donne pas à fond mais fait un score très médiocre (3’19’’) 😯 :nase: .

9H00 Briefing
On nous donne un résumé (sous plastic) de toutes les infos concernant la journée : Nbre de balises, leur numéro, les pénalités qui correspondent… C’est très utile merci l’orga.

9H30 : DEPART
Le prologue permet de déterminer l’ordre du départ avec un départ toutes 10’.
On part à la 39e position / 53 :nase: .
S1. VTT’O (8 km – 250D+) – 2 balises
Ça commence par une montée régulière.
On part bien et rattrape :uzi pas mal d’équipe.
Ce n’est pas vraiment de l’orientation pour nous car tout le monde se suit.
Résultat : 21e (18 places de gagnées)

S2. Epreuve surprise (5 km – 340mD+) – 1 balise optionnelle (250m d+ pour éviter 50’ de pénalité)
Il s’agit d’une CO urbaine très sympa :top: car à chaque balise, des habitants de Lescun :bravo: nous posent des questions sur la région. A chaque mauvaise réponse, un petit gage.
Exemple :
On nous montre une photo d’un petit mammifère qui ressemble à un rat et on a le choix entre le Desman, le rat museau ou le rat musqué. Etant donné la trompette du machin on dit le rat museau. Faux c’est le Desman des Pyrénnées.
Gage : un coéquipier tien une canne avec une balise au bout et avec une boule de pétanque en plastique il faut la toucher pour que l’on nous donne un indice afin de repartir. Les indices forment un rébus qui nous permettra d’obtenir la carte pour ce rendre au trail ‘O (Section 4)
C’est super sympa et ludique ! :yeah

Ensuite on retrouve les autre Princes Noirs à la balise suivante, il passe à la question avant nous. Ils répondent bon et nous filent la réponse. On se marre car le villageois n’a pas encore posé sa question qu’on lui file la réponse. On adoptera cette stratégie pour toute la CO. C’est très sympa.
La balise optionnelle est perchée tout en haut d’une colline. On suit notre stratégie et décide de ne pas la faire afin de s’économiser pour la suite.
On retourne au parc vtt et le rébus était : ici débute la galère ! Il est plus qu’approprié.
Résultat de la section : 29e :nase:

S3. VTT’O (4 km – 220mD+) 1 balise à l’arrivée de la section
On continue de grimper. On a un petit doute sur le meilleur itinéraire mais on repart vite.
On fait une section correcte. Seule une équipe nous double (mais ils ont fait l’optionnelle CO).
Résultat de la section : 19e :top:

S4. Trail’O (19km – 1700 D+) – 6 balises + 3 optionnelles
Il y a peu de vtt et on est assez content.
Le décor est splendide. De magnifiques 😯 montagnes vertes nous encerclent :top: . Le ravito est :top: : fruits (des morceaux de Kiwis délicieux, charcuteries, Chips, cacahuètes, gateaux…
On attaque ce très très gros morceaux de la journée, un peu inquiet à cause de la météo qui se gate. Le ciel est très gris et cela va s’abattre sur nous tel une cascade d’eau glacée. :ill :swimm
Il pleut et on grimpe. Vu le dénivelé, on marche sauf sur le plat et en descente (mais il n’y en a pas du tout pour le moment).
Le moral et l’état de l’équipe est très bon. :yeah
1er choix à faire sur une optionnelle située en haut d’un col (40’ de péna). Une équipe mixte N°20 (très forte) y va. On hésite mais on veut être prudent. On estime que l’on mettra 35’ pour la faire. On gagnerait que 5’ et on se cramerait. On ne l’a fait pas.
Bien que le temps soit très couvert et que le brouillard arrive, le décor reste fantastique. On prend notre pied. 😆
On se suit avec une équipe locale qui connaît parfaitement le terrain. Cela nous aide car ils enchainent bien et cela nous motive.
Ça grimpe encore et toujours jusqu’à une balise (n°9) située en haut d’un col. Les vainqueurs de l’an dernier l’ont déjà faite et descendent à donf dans un névé 😯 :rocket :rocket :rocket .
A la 9, on retrouve l’équipe mixte N°20 :top: :rapidfire :rapidfire . On est un peu dég mais il faut être conscient qu’on a pas leur niveau.
On descend aussi par les névés mais je ne suis pas à l’aise. Mes 2 coéquipiers dévalent vite et bien. Pour moi, ce sera vite mais sur le cul. Je flippe car je fonce droit sur des rochers à pleine vitesse tel à bobsleigh déchainé :stars :sos :pray . Un concurrent me dit de mettre mes pieds devant :thx :thx :thx . J’arrive à m’amortir sur les rochers qui se sont transformés en tapis agréable 😉 .
Après coup, c’était funky cette glissade 😛 .
Il pleut à fond maintenant. La douche est ouverte :swimm :ill :xyz . On descend enfin maintenant. On fait le choix d’aller chercher une optionnelle (45’ de péna) qui est assez simple pour y aller mais après ça se gatte.
Il n’y a pas vraiment de chemin pour rejoindre l’arrivée. On fonce à l’azimut droit dans la pente.
On arrive complétement trempé. On est à tordre. Le raid devient très dur :stars .
Alors que le ravito est sous nos yeux, on devra faire l’épreuve surprise avant. C’est dur car on se retrouve tel un bouledogue affamé devant une super côte de bœuf sans pouvoir y toucher.
On commence a être entamé et le moral est en déclin :stars à cause de ces cordes qui s’abattent sur nous comme des glaçons. On est frigorifié :ill .
Résultat de la section : 23e

S5. Surprise : 3 balises à trouver à l’azimut distance.
La 1ère OK. :top:
La 2e passe encore mais le passage dans un cours d’eau glacé est comme si on nous versait un seau de glace :ill . Pas agréable.
La 3e : on galère et le robinet est tourné au max :swimm .
Résultat de la section : 36e :nase:

Enfin le ravito : je met enfin mon coupe vent mais je claque des dents, tremble tel un malade atteint de Parkinson. J’arrive à peine à enfiler les kiwis.
On prend notre temps (une dizaine de minutes), peu être un peu trop car cela ne nous aide pas à nous à réchauffer mais cela nous fait du bien moralement 😉 .

S6. VTT’O (17 km – 900m D+)
Le comble. On cherche le D+ pour pouvoir se réchauffer. De ce côté là on sera gâté :crazy: .
Même sous cette pluie battante, les paysages sont motivants. Tout se vert découlinant avec ses maisons de bergers, ses moutons… nous remontent le moral.
Notre température corporel stagne enfin.
Cela monte via la route et tant mieux.
On retrouve nos ‘potes’ locaux. Cette équipe est super sympa et on fera route ensemble jusqu’au bout.
Je vais, à pieds, chercher une balise située dans le virage d’une descente. Le gars de l’autre équipe me la montre. J’étais passé devant sans la voir comme si la fatigue m’avait aveuglée :bang .
On repart dans un GR et cela est bcp moins roulant. Il y a pas mal de portage.
Une fois arrivée en descente, la magie reprend le dessus. Les singles sont tops :yeah :yeah :yeah . La terre n’est pas boueuse car beaucoup de feuilles jouent le rôle d’un buvard et absorbe cette eau. Heureusement car si c’était glissant, nous aurions été blessés ou très ralentis.
On s’éclate et on est moins trempé car les arbres denses nous couvrent bien.
On ne prendra pas les optionnelles car cela grimpe encore pas mal et la descente est dangereuse.
On arrive à la dernière balise de la section. Encore du portage.
Mais la encore, la descente (finale cette fois) est une véritable boite à bonbons que l’on s’empresse d’engloutir tels des gamins. C’est SPLENDIDE :crazy: :yeah .
Résultat de la section : 23e
On arrive vers 17H10 en 12 e position (sans compter les pénalités évidemment).
On ultra content d’être arrivé et de filé vers la récompense qu’est la douche chaude 😛 .
La pluie cesse est on se réchauffe. Les autres Princes Noirs arriveront 1H30 après nous mais avec une balise en plus mais on est quand même devant eux (environ 50’).
On va dîner et eux vont à la douche.
Super repas : bon (pâtes aux champignons) et copieux.
On se retape. On discute du lendemain car la météo s’annonce aussi difficile que cette journée. On préfère ne pas y penser.
« Ma tente » (une 2secondes de Quechua gentiment prêtée par Ben) est mouillée :swimm . L’eau s’est infiltrée par le sol.
On dormira à 3 dans la tente de Cédric qui est suffisamment grande pour que ça soit correct.
:dodo vers 22h30.

RESULTAT J1 : 20e :top: (32e pour les Princes Noirs génération 60 qui décideront de ne pas repartir car Patrick a un genou douloureux et la météo s’annonce compliquée).

1459257_10153553009669966_8399808965920165515_n

JOUR 2 : réveil à 3H15. Pas très motivant.
Je vais allé 3 fois aux toilettes avant le départ pour la petite histoire ce qui fera bien marrer mes coéquipiers.

S1. Epreuve surprise (stylo) : on nous remet une carte IOF est il faut donner la définition des 10 postes. On fait ça rapidement et on part dans les 1ers.
Pas de pénalité :top:

S2. VTT’O (14 km – 570mD+)
Il ne pleut pas. Notre éclairage est moyen par rapport aux équipes mieux équipées. Notre rythme est pas mal mais on se fait doubler par les meilleures équipes dont l’équipe ISSY absolu les filles (16e la veille) :bow . Elles sont fortes et se promènent sur cette section (6e).
On fait une petite erreur d’orientation mais rien de grave.
2 balises sont à aller chercher en haut d’une grosse montée.
Notre rythme est bon et on double.
Les naka naka (5e la veille :bow ) redescendent par le chemin (par lequel on est monté) plutôt que descendre par le GR et on est d’accord avec eux. Une fois dans la redescente on se rend compte que l’on est bien placé car plein d’équipes (dont pas mal devant nous au classement) sont encore dans la montée.
Ça fait du bien au moral. On fonce :rapidfire .
Résultat de la section : 11e :top:

S3. Surprise : il s’agit d’une balise à trouver en azimut distance. Cela s’appelle Azimut brutal.
On regarde et les meilleurs équipes sont très très haut dans une grosse grosse colline. On se dit qu’ils n’avancent pas et que si c’est le cas pour les meilleurs alors pour nous cela serait encore pire. On demande combien de temps les 1ers ont mis. Réponse : ils ne sont pas encore arrivés. Cela nous décide donc à ne pas la prendre (45’ de péna).
On veut donc partir pour la VTT mémo directement mais les bénévoles ne comprennent pas. Ils pensent que c’est une balise obligatoire et ne comprennent pas notre choix.
On perd 5’ à négocier :xyz .
Au regard des résultats, ce sera un très mauvais choix car on perd au moins 30’ par rapport aux équipes l’ayant prise. Mais sur le moment on est ravi de ne pas la faire.
Résultat de la section : 45e :nase: :nase: :nase:

S4. VTT mémo (9km – 200mD+):
Après avoir analysé scrupuleusement la carte, on part 1er de la section et on se fait rattraper 5’ après par les 1er du raid à ce moment de la course (3e la veille :bow ).
On roule bien. On arrive à la moitié de la section. On regarde rapidement la carte mais on se souvient bien du chemin. Les 1ers ne se sont pas du tout arrêtés et sont encore à vue.
On fonce bien. On voit les 1ers en bas alors qu’il faut continuer tout droit. Qui a raison ?
On arrive les 1ers au trail, applaudis :bravo: 😆 par les spectateurs. Ça fait chaud au cœur même si on sait que ce n’est pas notre place.
Résultat de la section : 18e :top:
Les meilleures équipes :uzi :uzi :uzi arrivent 2’ après et partent rapidement alors que l’on prend notre temps à la transition. On se ravitaille un peu. On part à la 7e place environ.
Le jour se lève et le temps tient toujours.

S5. Trail’O (18km – 1380 D+)
Le départ n’est pas évident. On est avec les naka-naka.
La 1ère balise est perchée en haut d’une montée verticale. Sur Strava, je vois qu’il y a des inclinaison à 50% 😯 :stars :crazy: 😮 . C’est super dur. On avance pas. Heureusement q’on a les bâtons. On se dit que l’on a pris au moins 500m D+ mais c’est seulement 200m D+ :crazy: .
Le décor est hallucinant. Trop beau :yeah . Le :sun se lève sur les sommets encore enneigés. Ravi de faire ce raid montagnard :yeah 😉 😆 . On profite un max du temps car on se dit que cela ne va pas durer.
C’est dur mais on marche à bon pas. On trottine quand on peut. On arrive à la 2e balise. On fait une petite pause car c’est costaud. Au loin, on voit les 1ers sur le sommet. Balise à 50’ de péna.
Le moral est bon et le temps splendide nous encourage à continuer sur ce rythme tout comme les équipes qui nous accompagnent. Le chemin est balisé par des piquets. L’orga a préféré les installer car cette partie était sous le brouillard les jours précédents :bow :thx .
Arrivée à la 3e balise, c’est le moment de choisir s’il faut aller ou non au sommet. Les 1ers ont mis 35’ :bow . Cela ne vaut pas le coup pour nous (seulement 4 équipes auront tout pris sur cette section). On redescend. Ben et Cédric descendent très bien :rapidfire . Je suis en retrait. L’orga nous indique que les névés sont dangereux. Cédric étant super à l’aide, décide de le prendre. Il se régale 😯 et descend tellement vite 😎 que Ben lui emboite le pas. Afin de ne pas trop ralentir l’équipe. Je les suis en mode chasse la neige. Un vrai parisien dixit Cédric. Tout se passe bien cette fois est on gagne du temps :rapidfire :rapidfire :rapidfire .
On est bien dans le timing et physiquement et on décide de faire une optionnelle en descente. On met 20’ pour la faire et nous fait économiser 40’ de péna :yeah . Elle est donc très rentable :top: .
On revient sur 2 équipes. Cela nous fait beaucoup de bien :rapidfire .
On s’éclate et se régale :yeah !!!
On est bien dans les temps et on choisit de faire la dernière optionnelle d’1h10 de péna. Elle est loin mais une fois cette balise dans la poche, l’arrivée se retrouvera en descente.
On est avec 2 autres équipes. Cela monte fort et le chemin n’est pas évident :stars . Ben nous oriente correctement :bravo: mais cela n’est pas clair. On la pensait plus proche mais cette balise se mérite quand même ! On la trouve enfin. L’équipe qui nous accompagnait est fourbe est en profite pour nous lâcher :nase: . Pas grave on les retrouvera dans la descente :coucou: .
Une équipe mixte nous rattrape. Ben et Cédric sont devant mais pour ma part, je n’arrive pas à recoller la fille. Elle galope bien 😯 . Cette équipe jeune est hallucinante. Ils termineront en fait 6e au scratch :bow et font partie des 4 équipes ayant tout pris :bow sur les 2 jours.
On arrive 20’ avant la barrière horaire :yeah .
On a la banane car on arrive au ravito et surtout on est conscient d’avoir fait un bon trail.
Après avoir profité encore des kiwis :thx … on repart
Transition encore moyenne.
Résultat de la section : 10e :top: :top:

6. VTT carnet de route (6km – 90mD+)
Retour vers Lescun. Rien de difficile surtout lorsque le moral est bon. On kiffe dans la descente.

Petite surprise : un bénévole déguisé en moine (sympa comme tous d’ailleurs) nous attend au pied du rocher du Caillou du Curé. Il nous fait trop marrer… C’est Cédric qui s’y colle. Avant de monter à l’escalade du rocher il doit faire pénitence et s’enfourner un pruneau à l’eau de vie. Epreuve très ludique et agréable.
Nous fonçons pour les derniers kilomètres jusqu’à l’arrivée.

Résultat de la section : 15e :top:

Nous y attend une dernière surprise :
S7 : un biathlon en relais.
Le premier coéquipier par pour effectuer à pieds cette fois le prologue vtt. Ensuite il faut tirer
3 billes de paintball dans la cible. Pour chaque bille hors cible, il faut effectuer un tour de péna.
Ben part à bon rythme et loupe 1 fois la cible. C’est bien.
Je vais l’imiter mais mon rythme de course est plus faible.
Cédric fait la même chose que Ben et nous arrivons tous les 3 main dans la main tout sourire ultra content de terminer ce beau raid.
Résultat de la section : 4e :top: :top: :top:

11219598_769188816531842_5492091657529211872_n

Nous venons de nous régaler pendant 2 jours, qui sont passés si vite (surtout la 2e journée) ! On a formé une super équipe :bravo: :bravo: :bravo: . Bien homogène où l’entraide était au cœur des préoccupations.
Beaucoup de plaisir 😉 😉 😉 !
Très heureux d’avoir fait la connaissance de Cédric :thx pour qui c’était seulement son 2e raid.
J’ai kiffé ce raid qui était mon 1er en montagne et mon plus beau. Décor féérique 😮 . De nombreux passages étaient encore plus beaux que ceux des chemins du soleil.
On est ravi de notre parcours et de nos choix. On est d’accord pour dire que l’on a bien joué stratégiquement et optimisé par rapport aux conditions et à notre niveau. On est ravi de notre résultat 😉

RESULTAT J2 : 13e Bravo !
RESULTAT DU RAID : 16e Yeah !

Voilà, à l’heure du traditionnel magret-frites du dimanche midi. Ça fait du bien.
Nous redescendons du cirque de Lescun avec un sourire aux lèvres, la tête pleine de souvenirs et avec l’envie de revenir.

Merci à mes coéquipiers et bravo !

On est ko est on fait :dodo dans la voiture tour à tour.
BREF : magique, très difficile sous la pluie, gros dénivelé, super aventure humaine, très beaux parcours et top équipe de bénévoles… à refaire !!!

Route des chemins du Soleil 2015

La route des chemins du soleil est l’Objectif de l’année pour moi en VTT (une fois n’est pas coutume de se fixer des objectifs VTT…).
IMG_4833 - copie
Mais, fait du hasard, j’ai déménagé il y a moins d’une semaine donc je passe beaucoup de temps à déballer les cartons et à retrouver mes affaires. Mon temps de sommeil est réduit tout comme mon temps d’entrainement. J’arrive tout de mêmes à faire mon sac et à me préparer pour la course de l’année.
Je pars de Bordeaux le jeudi matin 9h pour la route du sud (Montpellier, Valence puis Saillans). Christophe (un pote) s’occupe de mon dossard et j’arrive sur le lieu de la course avec ma grosse valise sur le dos… Je suis déjà dans le dur.
12479-1
Les gars sont bien installés et ça fait vraiment plaisir de les voir.
IMG_4822 - copie
Après le briefing on monte les tentes et on va manger enfin presque. Ca c’est LE point noir de l’orga. L’attente… Après une de mes meilleurs nuits ce mois-ci (tente simple toit  :D ) on va au petit dèj et on attend… Après on va aux toilettes et on attend… Bon c’est normal avec 1000 participants. Mais le truc c’est qu’on est dans le speed du premier jour et on loupe le départ. Résultat au premier bouchon on est derrière et au second bouchon on est toujours derrière. Bref au bout de 3h j’ai pas l’impression que la course a commencé. Ca va se faire petit à petit. L’ambiance est très bonne entre les participants, il y a beaucoup de belge, de Suisse, d’Hollandais. C’est top d’échanger avec d’autres cyclistes. On traverse donc les jolies paysages de la Drome vers Die. Pas de ravito… galère de la crevaison et petite hypo qui me coute une belle chute. Je me fais une grosse béquille au mollet. Sur le moment je repars tranquillement avec quelques égratignures. Au bout de 2h de pluie la boue se densifie, le coupe vent ne coupe plus, la veste imperméable est mouillée. Bref, on se gèle mais l’important c’est d’être ensemble.  ;) Avec Millan (un autre pote) on prend notre temps et on décide de rentrer. A refaire peut être qu’on aurait pu y aller pour finir l’étape mais dans le contexte on a fait un autre choix. On arrive au camping frigorifié et on fonce au douche mais on attend, on va au lavage vélo mais on attend alors on va manger. C’est top de côtoyer les Plevels et autre Montagni. Ce sont les pointures de notre sport. Je suis inquiet pour ma jambe qui me fait bien mal lorsque je roule sur le plat avec les vibrations.
12479-3
Après une nouvelle très bonne nuit, on se prépare pour la deuxième étape. Je me fais un strap qui me sauve la journée. Après un début difficile physiquement et de longs portages qui m’obligent à m’appuyer sur ma jambe on arrive au ravito 23km. On enchaîne bien et on roule avec Guillaume. C’est top. Tout va bien, les paysages défilent, les montées s’enchaînent et les descentes nous font toujours un peu peur. Je reste prudent pour éviter la chute. Après une descente de malade, on arrive au 2ème ravito avec la banane. On a perdu du temps entre les deux ravitos avec le problème mécanique de Millan mais je suis très content qu’il ait pu arriver jusque là.
Malheureusement on repart sans lui avec Guillaume. On fini l’étape sur un bon rythme pour arriver assez vite au camping. On arrive à Veynes en bonne forme. Miracle, pas d’attente pour le lavage vélo (on a fait une daronnade en lavant nos vélos dans un autre camping) puis on n’a pas attendu pour la douche. On a donc du temps pour converser, se reposer, boire une bière. Le temps est superbe et le site magnifique. Je participe à un jeu pour gagner un séjour mais je gagne une sacoche SNCF  :réfléchis:
On se retrouve tous un peu plus tard et c’est un plaisir d’échanger sur la course.
On admire les perfectionnistes du nettoyage de vélo on passe une excellente soirée.
Au briefing Hervé Simon met bien la pression à tout le monde concernant la barrière horaire du lendemain.Pour la 3ème étape, l’objectif est donc d’atteindre la barrière horaire et d’avoir le train. C’est assez stressant.
Tout se passe bien dès le départ, nouveau strap, on s’équipe de plus en plus vite et on part dans le premier tiers. On double beaucoup, on pousse un minimum quitte à forcer un peu. Millan est en forme et il se promène en 29 pouces. On enchaine bien et on arrive rapidement à la première difficulté de la journée.
IMG_4837 - copiePause photo.
IMG_4835 - copie
On repart Millan chute, moi aussi, puis on descend et je retombe, je me crispe, mes freins sentent le cramer. Je m’arrête puis repars laisse passer du monde et je m’accroche. C’est bon. Premier ravito. On enchaine bien et on repart, on double on croise plusieurs fois des élites (dont Miguel d’Esprit raid). On arrive assez vite au 2ème ravito. On revoit Guillaume.
IMG_4836 - copieOn repart pour arriver à la barrière horaire le plus vite possible. On passe par des chemins de 40cm de large avec une grosse pente sur le côté. Je me fais peur à plusieurs reprises mais je mets souvent le pied à terre. C’est vraiment beau et impressionnant.
/skitour.fr
On arrive à la barrière horaire avec 50 minutes d’avance. Je demande aux membres de l’orga si je peux continuer et arriver pour 16h à Gap. Ils me disent oui mais ne sont pas convaincus. Je décide de continuer quitte à bifurquer plus tard. Millan accélère moi je cale un peu surtout au début de la dernière grosse descente. J’y vais tranquille. Je retrouve Millan et on poursuit notre route. Il nous reste du temps et on se rapproche de l’arrivée. Dernière bosse et c’est l’arrivée à GAP à 14h30. Gros soulagement et vraiment content d’avoir fait l’étape en entier avec Millan.
Douche, lavage vélo ravito et 4km de vélo avec la valise sur le dos. J’arrive à la gare 30 minutes avant mon train  :bravo:
Retour train : Saillans valence : le train à l’heure prend du retard (je n’avais que 10 minutes pour la correspondance) mais le TGV aussi. Retour sur Paris à 22h. Je manque de me faire piquer ma valise et je saute dans le train couchette. Retour sur Montauban. Je dors avec le vélo sous les jambes. Enfin après un petit dej à 6h je pars pour Bordeaux.
Objectif atteint : j’arrive à ma formation à 8h56 pour 9h. Au top (enfin… presque).


Gros gros week end. Je suis rentré déconnecté avec l’impression d’être parti 1 mois.
La course était dure, intense et très technique. Ca m’a plusieurs fois fait penser à une course à étape type tour de France à l’ancienne. Tu vois souvent des gars arrêtés au bord du parcours entrain de regarder le paysage, de se soulager, de manger, de réparer. Tu pars sur une journée et tu sais que ça va être long et dur. A l’arrivée, il y a plein de monde déjà présents et beaucoup d’autres qui ne sont pas encore là.
Hormis l’attente des deux premiers jours, l’orga a été au top avec une logistique de dingue pour faire une raid VTT en itinérance pour 1000 participants. Les bénévoles ont été très chaleureux et accueillants. La nourriture au top.
Les gars ont été super. Merci Guillaume, Chris et Millan.

Benoît