Raid Granitic 2018

Un samedi en Dordogne pour le raid Granitic ou le retour de fabulous Fab à vous de choisir!!

Perso je choisis les deux versions. Et oui c’est parti pour remettre un dossard avec ma raideuse préférée. Nous voilà donc parti à 5h30 du mat avec le beau cam’s noir, on récupère Dav et Stef qui s’alignent comme nous sur le raid du roc. Les autres princes et la prez préfèrent la jouer sur la version longue du granitic.

Arrivés 1h avant, dépose des vtts, enfilage de gore tex puis on monte dans le bus. On a déjà 15 min d’avance sur nos copains du jour vu que nous partons en 1ère vague et eux en 2ème….A eux de nous rattraper!!!

Stratégie simple : le raid fait 50 bornes, il pleut  des cordes donc on essaie de pas traîner sous les gouttes.  Le menu est copieux pour un 10 novembre: de la co , du vtt couloir, re de la co, re du vtt couloir, du bike and run, de la Co urbaine et du vtt’o.

Première section de CO : 2.5 km tu parles, les GC ils comptent en miles donc on fera 6 km, avec une petite boulette sur un interposte qui nous fait perdre 4 minutes. Pas grave on arrive au parc pour enfourcher les vtt . Seb est là pour nous filer les cartes de VTT couloir. Ca part directement à droite à la sortie du parc, rapide coup d’oeil pour flairer la boulette, je décide de partir le long du lac à gauche. Au bout de 2 km on croise deux équipes en contre sens (les 4è et 5è  sur le coup),  je maintiens le cap sans nous retourner malgré leurs conseils. Fabienne est tranquillement collée derrière moi et suis plutôt facile: mm pas besoin de tracter en ce début de course. 

On arrive au départ de la co forêt en 3ème position. On dépose les VTT et c’est parti pour une jolie ballade dans les bois: objectif : shooter un max de cèpes. Put…c’est farci de champignons mais là c’est pas le moment alors on enchaîne les balises. Azimut et hop l’équipe qui nous suivait est perdue. On croise en fin de section Dav et Stef qui attaque la CO..;le 1/4 d’heure c’est déjà un peu allongé…

On repart en VTT  couloir sans souci, Fab a les grosses cuisses (#tellemèretellefille) . Petit conseil de Vtt iste aguerri : “euh comment dire chérie!!j’espère que t’es pas sur la plaque là?” “ben si!!” “ok change rien t’es une bourrine et j’aime ça mais là va falloir tourner les guiboles alors appuie sur la manette de gauche steuplait!!”

On arrive sur le bike and run , Mika nous propose de choisir le sens de rotation : on décide de faire dans l’ordre. Ca passe assez vite et on peut croiser une équipe mixte (rapide calcul pour mesurer qu’on doit avoir 5 minutes d’avance) faut pas traîner donc!!!

On repart en VTT couloir pour rejoindre la co urbaine. Il pleut depuis le début et l’arrivée en ville est galère, impossible de trouver ce c..de viaduc. Pourtant un viaduc c’est visible!!! Deux équipes nous recollent. On part sur la co urbaine où il y a du report de postes mais avec la pluie plus aucun stylo ne fonctionne donc on va faire du report mémo!!! Solidarité, nous décidons avec les deux autres équipes de faire la co ensemble pour limiter les oublis. Fab est sereine. On court vite. Ca caille de plus en plus mais on sent la fin.

Il reste 14 bornes de vtt’o. Le traçage est facile mais le terrain est technique. Un petit gel à deux bornes de l’arrivée pour ma coéquipière et tout rentre dans l’ordre. On dévale jusqu’à la tente de Seb pour pointer notre arrivée. 

Gla Gla donc on part vite à la douche du côté des filles (l’eau est plus chaude il paraît..)

Lavage de vélos et on attend “tranquille” au chaud nos princes …Ils ont décidé de prendre leur temps les princes. 

Le repas est top, on refait la journée en attendant “tranquille” la remise des prix. 

Bilan une 8ème place au scratch et une victoire en mixte pour Fabulous Fab après deux ans sans mettre un dossard: surtout change rien chérie, l’entraînement ça sert à rien!!!! Une 15ème place pour Stef et Dav.

On ne voit mm pas les autres princes sur le grand raid qui ne sont pas arrivés quand on repart à la maison (et oui faut aller retrouver la tribu)…

Les autres Princes Noirs sur le raid long de 90km étaient bien représentés avec 3 équipes : Clément et Ben font une belle 3ème place. Les premières équipes se tiennent en moins de 20′ sur près de 9h d’efforts.
Puis Ced et Nico 10ème hommes et Simon et Steph terminent 15ème hommes. Enfin, Ellen et Jeff finissent en raid en 26ème position (4ème mixte). Tous les Princes Noirs ont tout donné dans des conditions très difficiles.
Bravo à tous !

Merci au TEAM GC pour cette journée sportive, le raid était vraiment très bien tracé et exigeant. Bénévoles top: changez rien tout était parfait!!!

Nordic Islands Aventure Race : au pays des vikings…..

Nordic Islands Aventure Race : au pays des vikings…..


Dimanche, 11h55, Stockholm, toit du Downtown Center : première contrariété….il était entendu que j’allais checker mes 3 partenaires avant la descente en rappel mais on ne peut accéder aux cordes que un par un.
C’est le fonctionnement de notre équipe, des rôles pour chacun et une confiance absolue dans l’autre pour ce rôle.
J’ai confiance dans les tracés de Ju K, les décisions de Julien Rannou, dans les soins de Fred, ils ont confiance dans mon entretien des vtt et quand je les check dans les cordes.
C’est donc dans les vitres de l’immeuble d’en face que je vois le départ à midi pile, 23 équipiers qui basculent ensemble dans le vide. Quand mon tour arrive je suis dans les derniers, la descente a été laborieuse pour les copains, nous n’avons pas revu (en hauteur !) la technique de rappel imposée et on n’est pas bon.
Au sol, je suis pris en main, Fred enlève mon baudrier, le range, Ju a déjà la carte, on part vite sur la CO dans Stockholm sur une vieille carte historique…pas facile d’interpréter l’ancienne implantation avec toutes les constructions modernes.
Retour rapide au DC, on lâche les casques, on se charge des gilets, des pagaies et des packrafts et on repart en courant….gonflage express, embarquement, petite écluse passée sans encombre.
Nous arrivons sur les arches RedBull, la tête de Fred quand elle comprend qu’il faut sauter dans l’eau : notre machine de guerre, affutée comme un sabre nage super bien mais craint le froid ! on balance tout : bateaux, pagaies, sacs et plouf….ouf l’eau n’est pas froide il faut monter un filet (avec tous le matériel…) replonger, une échelle….fin du jeux avec montée de la piste de ski.
Dans l’euphorie on pose le matériel, aller retour en courant. Craig, l’arbitre, nous attend et nous met un « dernier avertissement » sans frais : on a posé le matos obligatoire, on est quitte pour un second aller retour cette fois ci avec le sac à dos et cette fois ci en marchant !
Dans la suite de la section, je garde en mémoire un long run avec le bateau gonflé sur le dos (et la tête des joggers que l’on croise !) et la traversée d’un marais, de l’eau à la poitrine a tirer les embarcations dans les roseaux, les nénuphars et la boue !
Notre transition est assez rapide, on part couvert sous une petite pluie, le moral est super bon et les fesses bien beurrées : 250km de VTT va falloir être en forme.
On alterne, route, chemin, sentiers….Ju oriente sans aucun accroc, la nuit tombe, la pluie tombe….on s’arrête pour rajouter des couches chaudes et retartiner !
Vers 23h, approche de poste….des lumières au loin ! On tombe sur Paca qui cherche depuis 30’ et trouve quand on arrive, merci pour le cadeau !!! On va repartir et ce sont les petits suisses normands qui arrivent aussi, cadeau aussi.
On repart les trois équipes françaises ensemble, on passe un bras de mer avec un bateau de l’orga, les petits suisses premiers embarqués nous attendent de l’autre côté. Ensuite petit trajet en ferry, le temps de se préparer un lyoph.
Les sentiers pierres et racines sous la pluie sont glissants et quelques passages se font à pied : la fatigue arrive, Julien s’endort….on lui promet une pause de 5’ mais plus loin ! mais toujours plus loin…
Au matin, la pluie a cessé, la fin du VTT est plus dure avec un magnifique chemin côtier assez technique, on pose souvent le pied mais on est en avance sur le timing.
A la fin de la section, vers 14h30, on nous apprend que la section suivante est annulée et qu’il faut qu’on se dépêche si on veut prendre le ferry avec les premières équipes, pour le coup transition super express, démontage des VTT et recharge en bouffe….pas changé j’en suis quitte à me porter mon cuissard pour toute la suite de la course !
Dans le ferry, on se paye un plat chaud et on sieste sur la moquette : la grand luxe après une première nuit sans sommeil.
Un second départ est donné avec la quinzaine d’équipe qui a pris le premier ferry, à 19h toutes les équipes repartent en courant pour 84km de swimrun ! Le premier poste est technique, on rate le bon wagon et Julien a besoin de se recaller pour trouver le poste, on s’agace, la nuit tombe et on aurait bien voulu faire le premier swim de jour…perdu !
Quelle sensation de se retrouver de nuit, face à l’immensité de l’océan, à « estimer » la distance qui nous éloigne de notre île de destination ! Ou doit-on sortir ? Ou peut-on sortir ? Peut-on sortir ?
Ce premier swim est laborieux, heureusement que l’eau est bonne, heureusement que l’on flotte bien (merci Utter Gear). A la sortie de l’eau, Fred est en stress….le froid, la nuit….on la prend dans nos bras, les 4 ne font plus qu’un. Vite, lui transmettre notre chaleur, notre énergie, notre confiance.
Julien lui donne la main, elle accepte le second swim….on prend petit à petit la dimension de l’Epreuve.
Après une galère d’orientation dans les sapins cassés, je commence à avoir des hallucinations, je bug avant une traversée. Julien décide d’une pause dans une cabane des pécheurs ou une équipe espagnole s’est déjà réfugiée. On enfile les goretex par-dessus les néoprènes, Fred et moi avons droit à un bivi. Petit sommeil douloureux. On grelotte. On aurait bien fait un feu mais cela nous avait été interdit par l’orga en raison des trop nombreux incendies de l’été.
Comme d’habitude, avec les premières lueurs du jour, l’énergie revient.
On prend aussi conscience de où on est : au milieu de rien, dans l’océan, avec des îles à rallier !
Le drone nous attend sur le swim suivant, l’équipe média est là, on est dans la course au matin de ce troisième jour.
Plus tard une équipe Suédoise nous double, on s’accroche, on va courir presque 2 heures avec eux, le temps de prendre 2 postes sur une côte granitique fantastique, on saute sur les rochers, on escalade, on relance sans cesse.
Je prends un bout d’orientation pour constater comme les 2 Julien avant moi que le nord n’est jamais au même endroit entre 2 checks. Plus loin, sans doute perturbé par la couleuvre qui nage vers moi dans ma mise à l’eau je réussi même la performance d’amener l’équipe sur une mauvaise île, on a beau chercher la balise, elle n’y est pas….et là on voit une autre équipe nager vers l’île voisine.
A la tombée du jour, on arrive à l’AT dans un camp viking, on se sèche, on mange bien et on s’accorde 1h30 de sommeil sur les peaux de bêtes près du feu.
On repart vers minuit, Ju trouve le premier poste super facilement puis on se calle sur un sentier technique que l’on suit des cairns en cairns et de marques blanches en marques blanches, on enchaine les postes, peut être trop en confiance on galère sur le dernier toujours plus loin : qu’est ce que l’estimation des distances est parfois compliquée alors que des éléments sur le terrain semblent coïncider !
En fin de section je m’accorde un petit somme à la laisse derrière Julien.
A l’AT on retrouve Dominique et Gérard, nos deux bénévoles français qui sont venus offrir leurs services à l’orga suédoise. C’est toujours un tel plaisir de les croiser, leur sourire, leur chaleur ! on se prépare pour le kayak a suivre en se disant qu’on va s’offrir un break avant le départ…mais la liaison est interminable et surtout pas d’abri au départ, il va falloir enchaîner.
Il y a du vent dans ce petit matin, Paca qui a embarqué avant nous fait demi-tour ! Que se passe-t-il ?
Je ne me sens vraiment pas gaillard ! En fait paca a perdu une pale de sa pagaie…on repart avec eux, les mexicains juste derrière.
Je voulais prendre l’orientation mais Ju a besoin de se concentrer sur une carte pour ne pas s’endormir. Choix payant, il nous oriente magnifiquement à travers les îles ou d’îles en îles. Cette section est magique, magnifique, intense, immense, démesurée, fabuleuse….l’engagement semble total, loin de tout et tellement beau. Nous y passons la journée.
Arrivés à l’AT alors qu’il fait encore jour, nous prenons notre temps, pas vraiment motivés à l’idée de réembarquer de nuit pour la section packraft. Nous faisons le choix de marcher jusqu’au premier embarquement et d’y passer un bout de nuit. Il fait froid ce soir là, en marchant Fred tournicotte autour de Ju, check la carte, veut repérer les maisons….et part en courant frapper à une porte !
Help us ! Help us ! Elle explique à la mamie scandinave au milieu d’une île d’Aland, dans notre anglais d’élève de 4è que ce serait cool qu’elle nous accueille. Avec Julien, en retrait on assiste très très sceptiques à la scène….jusqu’à ce que la porte s’ouvre.
On va dormir presque 5 heures dans un lit, sous une couette, dans une maison chauffée….re-grand luxe !
On démarre une nouvelle section-journée….beaucoup de rame, un peu de marche. Parfois on dégonfle les bateaux, parfois on les porte sur la tête.
Cette fin de traversée de la Baltique est toujours aussi grandiose. Le matin l’océan est totalement lisse, les iîles se reflètent, il nous semble avoir un continent face à nous mais nous contournons des îles les unes après les autres, l’océan s’ouvre sans cesse face a nous. Le vent se lève, parfois il nous pousse, parfois il nous fait dériver. Sur la fin de journée nous avançons dans une bonne petite houle qui nous amuse bien avec Julien mais pas trop Fred et Ju.
Nous profitons de la dernière partie trek, avec la fin de la section nous sentons aussi la fin du raid, un sentiment de plaisir et d’accomplissement nous envahi.
Nous entamons la dernière navigation au jour tombant, petit vent de dos, un océan redevenu lisse. Coucher de soleil à l’horizon, entre 2 îles. Magique, nous profitons.
Avant dernier AT, nous sommes en Finlande. Nous pensions nous poser mais nous sommes euphoriques. Chacun est à ses affaires, la transition est sereine, chacun prend soin des autres, je remets les transmissions en état, on vérifie les dernières batteries.
On remonte sur nos VTT, les douleurs liées à la première section de 230km ont quasiment disparu après 3 jours de bain de siège dans les néoprènes.
On roule vite, on roule bien, je confirme les choix de Julien.
Dernière contrariété : Après 15km on se trouve face à une rivière, impossible de contourner, je me mets à l’eau…froide, jusqu’au ventre !
Fred est blême, vraiment aucune envie d’avoir à nouveau froid. On se fait passer les VTT puis on lui tresse un pont avec les roseaux, en la soutenant elle passe sans se mouiller les genoux. Pour le fun et la photo on se remet même à l’eau avec le sourire !
On s’accorde une petite pause de 15’ dans une grange, habillage rapide, on emboite Fred avec Ju, on sombre et …on repart ! On imagine les copains derrières les ordis qui risquent de rater notre arrivée, on avance vite. Une micropause de 5’ pour Ju et nous sommes dans les faubourgs de Turku.
Dernier AT, on pose les sacs : seuls matos obligatoire GPS et téléphone ! Que c’est bon de courir light. On veut en finir vite, alors on trottine puis on court carrément quand on voit Paca. Julien nous sort encore une orientation de feu sur une carte du 17è siècle.
On y est, je suis fier (full course !!!), heureux et en même temps le sentiment que cette équipe à « juste » fait ce qu’elle avait à faire. Vivre ensemble une aventure humaine, avec lucidité, forts collectivement pour triompher du défi de cette immensité sauvage dans laquelle nous avons progressé.
Par delà l’organisation sans faille de Staphan, la magie des rencontres et des échanges avec les autres français dans la course, l’hotel, les ferrys, les mojitos….Toute cette aventure n’a de valeur que grâce à Frederique Stoezel, infatigable, toujours en marche avant que seul le froid peut atteindre, Julien Rannou, capitaine de route qui s’est découvert marin au long court et enfin Julien Kervédaou orienteur précis, serein, fort !
Merci a nos autres partenaires de jeu chez Team GC et les Princes Noirs, qui nous ont aidé dans la préparation, qui nous ont encouragé et suivi.
Merci à Lucien Georgelin Yann Lefruitdelexploit pour l’alimentation de course, j’ai particulièrement apprécié les nouveaux gels citron-citron vert (un avant gout de mojito pendant les moments difficiles de la course !)
Merci a Utter Gear pour les combinaison de swimrun, des néoprènes top de gamme !
Merci a tous ceux qui ont participé à notre cagnotte.

Trail du Vignemale

Le voici ce compte rendu sur le grand Trail du Vignemale, qui clôture ma saison sport, non sans mal. Il m aura fallu 10 semaines de prepa trail et quelques entraînements vtt ( 3600 km) pour espérer venir à bout de ce pic . Bon à moitié satisfait, je fais une bonne ascension 4h27 avec 30 min de marge sur les barrières horaires. Et là, de grosses céphalées m envahissent le crâne, à 3298 m , je me dis c’est rien c’est l’altitude, j’attends un peu, je mange et ça va s estomper en redescendant.
Que dalle ! J’ai fait les 23 km du retour avec des coups de massue à chaque foulée. A mi parcours je me suis demandé s’il ne fallait pas que je m arrête pour laisser dissiper la douleur. Bref un calvaire au mental. Arrivé en 8h30 sec de chez sec . J’ai très mal géré l hydratation, pas habitué à la haute montagne, enchaînement de grosses épreuves.
J’ai perdu 2 kg . Je suis quand même super content de l avoir gravi ce pic .
Maintenant c’est coupure pendant 15 jours, ça tombe bien c’est les vacances !!
Seb

Raid des Naka Naka

Raid des Naka Naka

Une équipe montée au dernier moment, et hop nous voici samedi matin sur la ligne de départ du raid des nakas. Les forces en présence pour les jaunes et noirs : Seb le runner fou, Stef la sagesse (le v…) de l’équipe ou l’expérimenté (dirons les gens polis) (moi je dis plutôt Stef et les grosses cuisses en VTT….) et Julien le passe partout du jour qui doit tenir la boussole dans le bon cap…

Ca démarre par une CO solo de 3 km pour étirer le peloton, départ à toute berzingue sans échauffement of course à 16km/h, très vite je me rends compte que les multiples séances de VMA jamais réalisées l’hiver vont me manquer. J’arrive quand même à donner le doigt à mes deux compères du jour pour le départ du canoë de 8 kms.
Ils ont trois balises à pointer avec une option. Tant mieux je récupère de ce départ brutal!!!
Retour des 2 loustics dans le paquet de tête (à 6 min des premiers)
On part pour une VTT O puzzle de 30 bornes, hors de question de refaire le puzzle à l’arrêt, on part avec Stef et on avisera en roulant. Facile à comprendre leur carte donc on essaie de sortir les cuisses. Derrière ça revient et on se retrouve à 4 équipes en chasse du trio de tête. J’essaie de rester dans les roues de Stef en orientant, impossible de lâcher le peloton à la pédale. Petit mot à Stef sur une intersection où les rouleurs de devant font une petite faille pour lui dire qu’on avisera sur la section suivante pour faire le trou…Le peloton de 4 équipes arrivent avec 6min de retard au départ de la grosse CO aquatique.
Seb est prêt, je récupère la carte, rapide coup d’oeil pour voir qu’il faut faire une grande boucle, revenir au départ pour rallier l’arrivée de l’autre côté de Mios. Tout le monde part vers le Nord, banco on décide de partir au sud : premier poste: j’avais pas pied sur la traversée du ruisseau alors Seb encore moins…La CO se passe très bien, on enchaîne les postes les uns après les autres sans erreur. Un petit coup de laisse de Seb pour maintenir notre vitesse de croisière. Tout roule, il reste 3 postes à prendre on n’a vu personne depuis un moment. La Leyre est en crue, les marécages ressemblent à des lacs, bref on se mouille un paquet de fois. Dernier poste: on se jette dans la Leyre et on traverse en nageant: y’a du jus mais ça passe en se rattrapant aux branches d’en face. On revient à l’arrivée avec tous les postes dans un super temps: transition express , je repars avec Stef sur la VTT’O de 20 kms. On roule bien, l’orientation est nickel, il y a plein de choix à faire, on décide de tout prendre pour assurer. Je manque de me noyer en traversant un ruisseau, le VTT sur le casque et moi sous l’eau: Stef sourit (je dois avoir une sale tronche mais on repart de plus belle) On termine la section en 2h (merci Stef pour le coup de laisse sur la route) on doit être 6 ou 7 à ce moment mais on sait qu’on a tout pris donc tout roule. Stef et Seb partent sur le run and bike : mouillage aussi pour eux: traversée de rivière. J’ai à peine le temps de garer la voiture à Gujan qu’ils arrivent. On enchaîne avec la CO 1+1+1 : je me colle la section difficile puis Seb la moyenne et Stef la facile, on remplit le contrat en ramenant les 9 postes. Nous repartons avec Stef sur le VTT qui nous ramène à Sanguinet : celui là il a fait mal aux cuisses: pas de pb dans l’orientation mais les chemins sont trempés, ça roule mal mais on avance. Seb nous attend pour la dernière section du raid : une CO photo où l’erreur est préjudiciable: si on se plante on doit repartir corriger notre erreur. On assure le coup je donne le tempo à la vitesse stratosphérique de 10 km/h (et ça c’est dans les descentes!!!) Je suis cramé mais il faut assurer le coup, pas d’erreur pour nous. On pointe donc le boîtier arrivée après presque 10 heures d’efforts.
Rapide douche et on revient au repas. Nous terminons 4ème au scratch et 2ème équipe homme: les équipes mixtes d’Absolu raid et Agde ont survolé la course devant et se placent 1er et 2ème scratch.
Retour à la maison très content pour nos trois princes avec le sentiment d’avoir fait notre maximum avec la forme du moment!!!
Qu’on se le dise le Stef fait pas son âge….Merci mec ça faisait un moment qu’on avait pas couru ensemble et c’était bien sympa
Qu’on se le dise le Seb est bien le meilleur coureur des princes et en plus il tracte comme une machine!!!!
Merci aux nakas de nous avoir acceptés avec notre inscription tardive, c’est toujours cool de faire un raid pas trop loin de la maison avec une orga rodée . A bientôt: la saison ne fait que commencer!!!!

Raid Flying Aventhure

Raid Flying Aventhure

Belle journée de raid partagée avec mon pote Steph sur Augé petite commune charmante au-dessus de Niort pour ce samedi 7 Avril …
Au programme du VTT de la CO et de la course en pleine nature …beaux paysages malgré un temps gris…une organisation de déglingos !!! un speaker qui avait du étrenner les futs de bières la veille ,un départ lancé sur le stade pour tous les fous furieux amoureux de sports nature, pour profiter de ces paysages boisés, encaissés, glissant, inondés, verdoyant, sauvages, qui si je ne m’étais pas foulé la cheville au bout de 200 mètres auraient été pour moi un réel bonheur ….
L’occasion était belle d’étrenner mon nouveau bijou de vélo..un beau canyon alu avec de belles et grosse roues de 29 pouce (merci seb pour tes conseils !) voir photo pour le spectacle !un bonheur de facilité une aisance des grands jours avec la franche envie de suivre un steph de compet, facile et déconcertant de puissance sur les montées de folies que l’orga nous avait concoctés.
30 km de VTT au total entrecoupé de point de CO ..une paille… des noms barbares comme CO bagnard CO shaker et CO. Azimuté.. oui azimuté c’est bizarre comme truc mais super ludique au final ..avec de bon moments de prises d’options pour avoir le meilleur parcours possible …5heures d’effort et au final une 21ème place …content et ravi de cette aventure à refaire …vite …
David

Trail de Cursan

Trail de Cursan

Le trail de Cursan a été une belle réussite, par son tracé de course précis et varié, dans des coins où aucun locaux n’avait dû passer ultérieurement. : des fossés, des aquacrossing, des cordes et des glissades à gogo.

Pas de surprise côté appuis au sol : nous avons tous terminé de boue en boue les 22,5km. Simon, Stéphane S (qui n‘est pas fiché S !!) et moi même étions plutôt en forme . 2 podiums Princes Noirs applaudis par David venu nous rejoindre en VTT et une famille S presque entière sur le ligne d’arrivée

Raid de Bommes

Raid de Bommes

C’est avec des températures hivernales et une météo pluvieuse que se sont élancées 3 équipes des Princes Noirs et un individuel sur le traditionnel Raid de Bommes ce samedi 19 Mars 2018.

Du VTT plus que boueux au milieu des vignes, le trail humide en remontant les berges du Ciron et du canoë tortueux pour redescendre la rivière; c’était le programme pour Ellen et Stephane S, pour Simon et Benoît sur le raid sportif de 70 km, ainsi que pour Gaëlle et Cédric qui se sont élancés sur le raid découverte de 40 km. Stephane D quant à lui était inscrit en solo découverte.
François le nouveau petit prince, faisait équipe avec un de ses élèves.
Ben et Simon terminent 21ème au scratch et 19ème dans leur catégorie.
Ellen et Steph terminent 4ème mixte.
François 33ème avec son élève.
Gaëlle et Cédric terminent 12ème mixte
Steph, le solo, termine 10ème

Merci à l’organisation et bravo à tous.

Week end C.O : la tête et les jambes

C’était un we sympa où les princes noirs ont arpenté les terrains bordelais…

Tout commence samedi après midi avec une moyenne distance du côté de Gradignan: Simon, Pat, Stef D et Seb M ont chassé la balise sur le parcours de Mandavit. La carte est connue mais cela a quand même joué des tours à certains.
Le soir une nocturne était proposée par l’ASMCO où James notre prince avait changé de tenue pour prendre celle du club de Co de Martignas. En effet c’est lui qui a tracé la course. Nous décidons de faire le voyage en bike pour augmenter un peu la distance d’entraînement. Au final nous sommes huit au départ vers 21h30 : Cédric C , Niko, Ben, Dav, Seb M qui enchaîne les deux courses dans la journée, Gaëlle, Cédric B et Julien. Le départ toutes les deux minutes permet de faire un petit championnat du monde prince noir. Le grand vainqueur est Benoit qui claque la CO en moins de 30 min. Retour VTT pour pimenter la sortie longue sous une bonne averse vers 23h…
Dimanche une CO sprint dans Bordeaux centre est proposée par nos amis du SMOG. Simon et Julien ont décidé d’amener les enfants courir dans Bordeaux. David les retrouve dans le quartier sans voiture pour une ballade rapide des ruelles bordelaises.

Au final un bon petit WE où l’on a principalement travaillé la carte!!!

Authentic Barjot Trail

Authentic Barjot Trail

Nous étions 14 samedi soir pour découvrir ou redécouvrir le parcours nuit des barjots.

Un bon 12 km avec 350 de D+. Eric, Jo, Pat ,James, Stef, Daniel,Niko, Seb 1 et 2 , Dav et Ju ont opté pour la noche simplement. Simon, Ellen et Seb 3 avaient eux coché la case nuit et jour avec un 24 km le dimanche en guise de petit déj…

Tout le monde étaient bien heureux de se retrouver en cette période hivernale pour affûter les gambettes avec des objectifs à plus ou moins long terme.

Au final Seb M décroche le podium (2ème en 57min), suivent ensuite Pat (1h02) James et Niko (1h06) Johan (1h12) Eric (1h15) Daniel (1h18) Dav Seb et Ju (1h20) . Tout ce beau monde s’est retrouvé autour de la soupe et certains ont même rajouté du kilométrage en rentrant en bike (dur dur le retour…)

Sur le combiné : Simon et Seb (1h) et Ellen (1h18) pour la nuit . Rebelote le dimanche pour ces 3 là avec Simon et Seb qui finissent 16è et 17è en 3h11 et 3h12 puis Ellen en 4h02 au cumul des 2 courses. Une belle 4ème place pour notre présidente qui au passage aura couru le samedi soir avec son chevalier préféré….

La saison des raids va bientôt commencer, les jaunes et noirs sont dans la place!!!

Rdv le we prochain pour des CO un peu partout dans l’agglo bordelaise…

Encore merci aux Barjots pour cette orga bien huilée avec des parcours très sympas!!!!

La battue aux balises

La battue aux balises

11 princes se sont retrouvés à Bombannes pour la BABA dont le but était d’aller chercher le plus de balises sur les 38 proposées sur 30 km en 2h ou 4h.
Benoit, James, Patrick, Stephane D et Stephane S sont partis sur les 2h.
Julien, Clement, Nico, Cedric C, Seb C et moi avons pris l’option 4h en equipe de 2.
10h45 Distribution des cartes pour tout le monde afin de tracer les itinéraires et choix avant un départ en masse à 11h.
Malgré la pluie qui s’est invitée pendant la course, on a pris beaucoup de plaisir sur cette belle compétition organisée par le SMOG.
De très bons résultats qui lancent bien la saison aussi bien sur les 2h que sur le 4h avec Benoit qui termine 2eme en solo, Patrick 4e, Stephane S 21e, Stephane D 38e et James qui gagne en équipe sur les 2h et un triplé en équipe sur le 4h avec Julien et Clém 3e, Cedric et Nico 2e et 1ère place avec Pierre et moi où l’on trouve 36 balises.
Seb