Raid Occitania 2021

Depuis mon installation dans la région de Montpellier, je m’entraines avec de nouveaux zigs, dont Jérôme Cadilhac et Cédric Pujos. Nous n’avons jamais couru ensemble jusqu’à maintenant, mais l’envie est là depuis quelques temps alors on décide de s’inscrire à ce raid qui apparait comme une bonne préparation pour les raids longs qui nous attendent, Sud Raid pour moi et Raid Galleacia pour Cédric et Jérôme.

Nous voila donc partis pour Pont de Salars où l’accueil du raid se fait par la remise de toutes les cartes de la course avec en bonus pas mal de modifications sur les sections, surtout celles du début. Beaucoup d’infos à retenir et surtout être sûr que tout le monde aura les mêmes….le chantier commence!

On débute le raid par un prologue à trois avec une belle petite CO pas très technique…4eme temps. Puis briefing avec grosse concentration pour rien louper de toutes les modifs. Pendant ce temps là on trace les sections VTT.
Départ de la course par ordre du prologue sur un parcours aquatique dans une structure gonflable pour Cédric et moi…très ludique, mais ça bouffe de l’énergie quand même! On enchaine par une transition voiture pour le départ du kayak avec trois balises à aller chercher sur le lac de Pareloup, toujours avec le même binôme. Section vite avalée pour enchainer sur un VTT et une CO pour Cédric et Jérome. Il fait déjà nuit à la transition du VTT.

Jusque là tout va bien, mais on sent qu’il faut dès maintenant durcir le rythme si on veut rentrer dans la première barrière horaire à 1h du matin pour une CO. On part donc Jérome et moi sur un VTT de 40km qu’on roule à vive allure de bout en bout pour même finir à bloc. A cette transition l’organisation nous annonce que la barrière a été décalée à 2h… Beaucoup d’énergie dépensée mais cela n’est pas grave on avance en tête de course.
Départ pour une nouvelle section VTT avec Cédric et moi au cours de laquelle on aura la fameuse CO avec barrière horaire et une VTT’O IOF en fin de section. Transition éclair, à peine le temps d’avaler un truc à manger…mauvaise idée mais je ne le paierai que plus tard dans la nuit! L’enjeu maintenant est de rentrer dans la prochaine barrière à 7h au départ du kayak tout en prenant un max de balises, voir tout !! On arrive sans encombre à la CO mais rien ne se passe comme prévu, les balises sont mal placées, on galère, on tourne en rond, on est au bon endroit mais les balises non…on laisse tomber pour se concentrer sur la VTT’O. De mon côté la fringale me prend, je suis à la lutte contre moi même…ca fait plus de 6h que je suis à bloc, ça commence à coincer, je m’accroche! On rentre dans la VTT’O après une longue section sur route usante. Il faut qu’on se motive pour reprendre le dessus. On pose une stratégie où en laisse deux en bas de la carte. Les balises défilent et on sent que ça peut le faire, changement de stratégie, on prend tout, il ne reste que la 2 mais il faut revenir au milieu de la carte et l’heure tourne. On s’en fout, on y va, il faut jouer, c’est une opportunité sérieuse de prendre le dessus sur la course. On va la chercher et on roule à bloc jusqu’à la fin de la section.
Jérôme est fou à la transition au Massegros, ça fait 5h qu’on est dans cette section, on est les derniers à arriver, il nous reste 1h03 pour une section trail’O/VTT annoncée à 1h20 pour les plus rapides (8h de pénalité si on ne rentre pas dans la section kayak!). Transition éclair, Jérome et Cédric filent dans le petit matin. Il faut que je me démène pour faire la transition voiture au plus vite et leur amener les vélos. Je suis cramé et conduire est une galère! Ils déboulent à 15 à l’heure avec toutes les balises au compteur, ils sont fous de joie et sautent sur les vélos pour espérer rejoindre le kayak. Le temps que je fasse la descente en voiture sur les Vignes ils sont déjà arrivés et ont pu franchir la barrière à 3 min prêt…bravo les gars! On est donc les derniers de la course mais probablement les seuls à avoir tout pris…ça devrait payer à un moment!!
Ils continuent tous les deux sur le kayak. Je vais à l’arrivée du kayak, il est 7h30 et on a toujours pas dormi 1 minute depuis 12h de course à fond. Je range les affaires, mange enfin du solide et j’arrive à poser 15 min de sommeil.Transition efficace et on repart sur un long trek avec Jérôme sur les hauteurs du Rozier. Je prends la carte pour laisser Jérôme se reposer. On est dans la brume mais les paysages de falaise sont magnifiques. Progression à bonne allure sans erreurs d’orientation. Arrivés à la transition, Cédric est dans tous ses états, il ne trouve pas mon axe de roue…erreur de ma part je ne lui ai pas dit où je l’avais déposé…les joies d’une nouvelle équipe!

On enchaine sur un long VTT qui nous fait traverser les Causses jusqu’au chaos de Nimes le Vieux. Cédric repart sur une CO dans le chaos avec Jérôme.
A cette transition on sait déjà que le raid se joue maintenant avec l’enchainement d’un gros VTT qui va nous mener jusqu’au sommet de l’Aigoual et deux CO IOF à la suite. Je repars avec Jérôme. Notre objectif, progresser vite tout en se préservant pour garder des forces sur les CO stratégiques. Conclusion, je le tracte presque jusqu’en haut et on finit par le GR défoncé qui longe la route interdite… On prend la balise au sommet, on descend pleine balle jusqu’à Prat Peyrot où Cédric nous attend. Il repart avec Jérôme sur les deux CO. Enfin une vraie pause, ils en ont au moins pour 3h00….rangement du camion, sieste, je fais chauffer de l’eau pour un lioph, l’eau boue, je vais la mettre dans mon lioph et les voila qui déboulent à 15 à l’heure…ils ont plié la section en moins de deux heures!!! Tant pis pour mon repas!
On repart avec Cédric sur un VTT au cours duquel on aura les premiers singles du raid…enfin du vrai VTT! Profil descendant jusqu’à Vissec, on avale les kilomètres à bloc sur les pistes forestières, route, puis singles à épingles…le bonheur! 

Transition rapide et je repars à pied avec Jérôme sur un trail’O dans les gorges de la Vis…magnifique, qui se termine de nuit sur le belvédère au dessus de Navacelles.
Cédric et Jérôme repartent en VTT pour la dernière section de la journée. On apprend à la transition qu’on va nous stopper au pied du pic Saint Baudille…on va trop vite…ils ne peuvent pas nous faire faire le canyon de nuit!! On comprend alors qu’on a rejoint la tête de course sur la journée après notre départ en dernier au kayak du matin!! Ils roulent fort sans faute et on se retrouve pour une courte nuit. Très peu de camions quand on arrive sur la transition…au réveil le parking est plein et même certains arriveront juste pour enchainer avec le départ en trail jusqu’au sommet du Pic…


Je repars avec Cédric pour ce trail. Départ en chasse toutes les 2 min à 6h30 avec l’ordre d’arrivée à la transition, on part 4eme. J’ai envie de bouffer du déniv…la machine est passée en mode long. On déglingue la section et on récupère les vélos au sommet pour la dernière descente. Au départ Jérôme nous a dit “les gars je sais que vous adorez la descente, mais là on est bien placé alors on temporise et on se met pas au tas…”, “oui oui t’inquiètes on va pas oublier de freiner” répond-on la bouche en cœur…descente à bloc par le single du GR entre blocs et épingles, on rattrape les 3eme. Petite montée sur route pour rejoindre un col au dessus de Saint Guilhem le Désert et dernière descente avant le gel du temps…on lâche tout dans la montée et la descente et on se fait les deuxième!!
Maintenant tout est joué alors on profite de la fin de la descente par le cirque de l’Infernet et ses singles en balcon!! Une merveille au petit matin, sans touristes. On continue sur un canyon très court où on retrouve notre pote Floriane qui fait la sécu…embrassades et joie de se retrouver!
On file jusqu’à Saint Jean de Fos où Jérôme nous attend pour aller jusqu’à Tourbes en voiture pour une dernière CO avec bonification. On fait ça bon train et on rejoint la GEC pour vider le doigt…Pierre nous dit que pour l’instant on est les seuls à avoir tout pris…ça sent bon!! En attendant… douche, boulangerie, café, rangement, bières, cacahouètes, on refait le raid avec les copains en attendant les résultats. Le repas est servi et les résultats sont donnés…1ers au scratch…on est aux anges!

L’équipe était au top, le parcours aussi et le résultat derrière…un très bon we de raid!L’année prochaine se sera une traversée de la vallée de l’Aude depuis Mont Louis…avis aux amateurs!

Simon

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.