Trail du Vignemale

Le voici ce compte rendu sur le grand Trail du Vignemale, qui clôture ma saison sport, non sans mal. Il m aura fallu 10 semaines de prepa trail et quelques entraînements vtt ( 3600 km) pour espérer venir à bout de ce pic . Bon à moitié satisfait, je fais une bonne ascension 4h27 avec 30 min de marge sur les barrières horaires. Et là, de grosses céphalées m envahissent le crâne, à 3298 m , je me dis c’est rien c’est l’altitude, j’attends un peu, je mange et ça va s estomper en redescendant.
Que dalle ! J’ai fait les 23 km du retour avec des coups de massue à chaque foulée. A mi parcours je me suis demandé s’il ne fallait pas que je m arrête pour laisser dissiper la douleur. Bref un calvaire au mental. Arrivé en 8h30 sec de chez sec . J’ai très mal géré l hydratation, pas habitué à la haute montagne, enchaînement de grosses épreuves.
J’ai perdu 2 kg . Je suis quand même super content de l avoir gravi ce pic .
Maintenant c’est coupure pendant 15 jours, ça tombe bien c’est les vacances !!
Seb

Raid PPA 2018

Association inédite chez « Les Princes » cette année puisque Simon nouvel adhérent nous a rejoint. On aligne donc Simon, Niko et Cédric sous le nom : « les Princes Noirs – Va pas si vite Simon », l’orga ne retiendra que la 2ème partie du nom, ce qui a un peu brouillé les cartes chez nos adversaires.

Arrivée sur place le vendredi vers 21H, check in auprès de l’orga qui nous donne un horaire pour le prologue. On installe le camp au-dessus d’une chute d’eau du gave…la bonne idée… ; 22H on se pointe pour le prologue : « les gars ya 40 min. de retard »…préparation des sacs et répartition du matos obligatoire. 22H40 c’est le prologue : Simon et Niko doivent me guider (alors qu’ils ne voient plus rien) après avoir mémorisé l’emplacement de 3 moutons sur une maquette d’estive en 3D. Aucune communication de ma part …c’est moi la clébard…on est pas très rapide, il nous manque un mouton, 23 ème du prologue, on partira donc le lendemain matin avec 6′ de retard.

Jour 1 : Départ 9H15

page1image1787040page1image1785920

TRAIL O’, 7 km 300 D+ (8,4 km 400 D+)
De la route dans le fond de la vallée, une grosse bugne à s’avaler, mes 2 lapins sont bien devant moi , je démarre doucement, ne peux pas faire plus si je ne veux pas exploser…et nous retrouvons le parc VTT.

page2image1785248          page2image1786144          page2image1785920

VTT O’, 26 km 600 D+ (27 km 1350 D+)

L’orga l’avait annoncé …c’est le gros morceau de la journée, on y avait réflechi dès la veille et une stratégie se met en place (on aime bien ça dans l’équipe) vu que le VTT, c’est notre gros point fort avec Niko, je ne parle pas de Simon à qui tout convient, et que l’orga annonce une sortie de la CO qui suit avant 15H30, on décide de lâcher l’optionnelle à VTT (40′ de pénalité).

C’est dur, très dur, ça monte, c’est technique en montée, ça descend jamais, ça porte et ça pousse souvent. Mais ça passe…On rejoint à un col des équipes qui ont déjà pris l’optionnelle (c’est confirmé …on va moins vite que les premiers…) et là gros portage…pan dans les dents et dans tout le reste…on alterne à côté du vélo et vélo sur le dos, dernière rampe en sous bois du côté de la station d’Issarbe et s’en est fini de la grosse section vtt…stratégie payante : pas beaucoup d’équipe dans le parc à vélo…

page3image1791072

page3image1792416          page3image1790400

CO, 9 km (11,5 km 540 D+)

Départ CO : « on a corrigé la porte horaire, vous avez jusqu’à 16H »…. »hein, quoi, c’est une plaisanterie… (pour citer Niko) », bah donc là notre stratégie est en
vrac …et le moral en prend un coup. Pas très correct de la part de l’orga de bouger les règles du jeu pendant le jeu…sans que ce soit pour des pb de sécurité, le vtt était dur, en effet, et peu d’équipe ne rentraient. Notre stratégie était la bonne et on s’est fait niquer… « putain de bordel à queue »…ça c’est moi …

Revenons à la CO, carte IGN donc on filtre les infos pour s’appuyer principalement sur le relief et le réseau principal. On s’en sort bien sauf le front et le nez de Niko qui suinte la lymphe et les hématies (branche assassine en sortant de la 9). ça monte, ça descend.
Gel du temps pour le biathlon, il est 15H26, on est dans notre plan, mais on l’a quand même le « Cul lulu ». Biathlon en relais avec tir paintball…7/9 pour l’équipe. Retour vers les VTT en prenant les quelques balises qui restaient, je suis surpris il me reste des jambes…